mercredi 13 mai 2015

Le 7 juin 2015, la commune d'Hermonville (Marne) mettra à l'honneur les agents des douanes et commémorera le centenaire de l'école d'espionnage

Peu de documents sont revenus jusqu'à nous, preuve du caractère secret de l'école d'espionnage d'Hermonville, fréquentée pour l'essentiel par des douaniers en missions spéciales...

En 1915, pendant la Grande Guerre, les Français ont installé un réseau d’agents secrets derrière les lignes allemandes, pour le renseignement  et le sabotage. Le plan basique était de voler de nuit, de déposer un agent qui était ensuite livré à lui-même. La première mission a été accomplie  en novembre 1914, mais les missions spéciales ont existé durant toute  la guerre, avec un pic pendant la bataille de la Marne en automne 1915 : 12 missions entre le 23 et le 25 septembre 1915. Les agents étaient des douaniers volontaires, qui savaient que les missions étaient souvent sans retour. Ils venaient une semaine à Hermonville, et ils apprenaient à manipuler les pigeons voyageurs, excellents moyens de communication.

C'est pour honorer ces hommes courageux que la Commune d'Hermonville commémorera son école d'espionnage secrète.
Diverses manifestations sont organisées du 5 au 7 juin 2015, dont vous trouverez le détail sur le site internet de la commune d'Hermonville (cliquer ici).
Le 7 juin, une cérémonie de remise de médailles d'honneur des douanes sera organisée. A cette occasion, une plaque commémorative sera dévoilée, en présence d'une délégation d'agents des douanes, de porte-drapeaux douaniers, militaires et associatifs, ainsi que de nombreuses personnalités civiles et militaires.

Vous trouverez également des précisions sur ces "héros des missions spéciales" dans l'ouvrage qui leur est consacré, publié par le rémois Damien ROCHA (« 14-18, L’aviation des missions spéciales ») en cliquant ICI . 
Ces missions spéciales sont par ailleurs retracées dans les ouvrages de Jacques Mortane, réédités récemment par l'AHAD aux éditions L'Harmattan (bon de commande disponible en cliquant ici).